.

Promo !

L’Albert Audoulin ou du parallélisme des voies ferrées

(2 avis client)

23,00 15,00

Jean-Marie VERMANDE L’HERM

 

530 pages

ISBN 978-2-930659-20-6

Catégorie :

Description

Les voies ferrées ouvrent-elles vers des mondes parallèles ? Peut-on appliquer la psychanalyse à l’entretien des vélomoteurs ?
La beauté est-elle une forme d’énergie ?  D’où sort cette étrange confrérie d’Analfabaites en lutte contre la bêtise de l’intelligence humaine ? Qui est vraiment Albert Audoulin ? L’Albert Audoulin se lit comme un roman d’aventures baroque, mâtiné de polar, de science-fiction et… Impossible d’en résumer l’histoire.
C’est sans doute la marque d’un livre d’exception.

Truculent, poétique, bouffon, pathétique, mystérieux, parodique, croustillant, philosophique, palpitant, lyrique, érudit et gouailleur, ce récit saugrenu flirte avec la vulgarité sans jamais y céder. Sous cette somme burlesque et savante se cache une rigueur mathématique qui en sous-tend l’apparent débraillé. Si c’est un roman-fleuve, c’est un fleuve qui emmêle à plaisir ses propres méandres pour en faire des nœuds et en étrangler le sens commun. On rit, on sourit, on prend pour réalité les plus extravagantes bizarreries, on croit aux aventures les plus invraisemblables vécues par les plus improbables des personnages.

Voici enfin un livre qui ne ressemble à rien ! À rien de connu en tout cas. Après l’avoir lu, vous pourriez le ranger aux côtés de Rabelais, de Swift, de Cervantès ou de Lewis Carroll, mais vous n’aurez rien de plus pressé que de le relire pour en découvrir encore quelques tiroirs secrets…

Initié aux mathématiques par l’université, touche-à-tout (il possède un joli coup de crayon et tient fièrement sa place au violon dans n’importe quelle session irlandaise), Jean-Marie Vermande L’Herm bénéficie d’une solide culture classique et d’une nature gaillarde qui l’est moins. Imaginé dès les bancs de la fac, ce premier roman a mûri lentement comme un vieil armagnac avant qu’il se décide à le faire publier.

Informations complémentaires

Poids 780 g

2 avis pour L’Albert Audoulin ou du parallélisme des voies ferrées

  1. Pierre Commes

    Des bancs de l’université aux bars de nuit, des rues sombres aux boutiques de centre ville, le Rouen de la fin du 20ème siècle sert de décor principal à ce roman inclassable. Truculent, érudit et surréaliste à la fois !

  2. OTXO ZURIA

    Quelle merveilleuse lecture (on peut y aller en voiture… )
    J’en tremble encore dans mes chaussons ! ( … et puis revenir en camion.)
    En ces temps où tout se mesure c’est bon de perdre la raison.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *